Sigvard Strandh

Ernst Sigvard Strandh (né à Skara le et mort à Söderfors[1] le ) est un ingénieur et historien suédois des sciences et techniques.

Sigvard Strandh
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Biographie

Sigvard Strandh obtient son diplôme d'ingénieur en génie électrotechnique à l’École polytechnique Chalmers en 1946. Il est ensuite employé par la Försvarets robotvapenbyrå (Agence Suédoise des Missiles, ou littéralement Bureau des armes robotisées de l'armée) de 1946 à 1951, puis dirige la branche dédiée à la formation du Syndicat Suédois des Ingénieurs et Architectes (Svenska Teknologföreningen). Il devient ensuite (1956-1960) attaché technico-scientifique en poste à l'ambassade de Suède à Washington et contact aux États-Unis de l'Académie Royale des Sciences de l'Ingénieur, poste qui lui permet de suivre les avancées de la recherche américaine et de rapporter aux auditeurs de la radio suédoise les progrès des recherches qui ont mené aux premiers vols spatiaux. De 1962 à 1978, il est directeur du Musée des Techniques de Stockholm, où il reste employé jusqu'en 1983.

Au cours des années 1970-80, Strandh est un historien des sciences et techniques de tout premier plan. Son ouvrage phare, Maskinen genom tiderna (Les Machines, Histoire illustrée), fut traduit dans le monde entier. Ses travaux d'histoire des techniques ont été couronnés du prix Polhem en 1974 et l’École polytechnique Chalmers l’a reçu docteur honoris causa en technologie[2] en 1980.

Il fut une voix reconnue des programmes de la radio suédoise dédiés à la technologie, utilisant son sens de la pédagogie pour raconter les objets techniques de la vie courante (la machine à coudre, la lampe à incandescence, le réfrigérateur ou encore les stylos à bille).

Écrits

  • Automation, 1957
  • La Suède autour du monde, 1961
  • It began with a farm separator, 1970
  • Tingen ömring oss : teknikhistoriska kåserier, 1972
  • Technology and its impact on society, Tekniska Museet, 1977
  • Le savoir-faire suédois, 1977
  • Machines. Histoire illustrée (Maskinen genom tiderna), tr. en français par Philippe Bredèche, Draeger/Le Soleil noir, 1979 - rééd. Hatier, 1983 et Gründ, 1988
  • Alfred Nobel : mannen, verket, samtiden, Natur och Kultur, 1983
  • Christopher Polhem : mekanikens mästare, 1985
  • Från pyramid till laser : ur teknikens historia, 1985

Notes

  1. D'après Dictionnaire biographique suédois [« Svenskt biografiskt lexikon (SBL) »], vol. 33, Stockholm, Archives Royales de Suède (Riksarkivet), 1917-2013 (lire en ligne), p. 641
  2. D’après Erika Hansson, « Hedersdoktorer » (consulté le 5 juin 2016)

Liens externes

  • Portail des musées
  • Portail de l’histoire des sciences
  • Portail de la Suède
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.