Marad

Marad (en sumérien : Marda), sur le site de l'actuel Tell Wannat es-Sadum ou Tell as-Sadoum, en Irak[1], est une ancienne cité de Sumer.

Marad était située sur la rive ouest de la rivière Arahtu, alors affluent de la branche ouest de l'Euphrate supérieur, à l'ouest de Nippur et à 50 km environ au sud-est de Kish.

Marad
Localisation
Pays Irak
Coordonnées 32° 05′ 34″ nord, 44° 47′ 00″ est
Géolocalisation sur la carte : Irak
Marad

Histoire

Marad fut fondée vers 2700 av. J.-C. durant la dynastie archaïque II. La cité fut intégrée à l'empire d'Akkad après sa conquête par l'empereur Sargon.

Le grand temple de Marad, dont le nom cérémoniel est « Maison, œil du pays » (sumérien é-igi-kalamma) est dédiée au culte de Ninurta, dieu de la terre et des moissons, connu localement sous l'épithète Lugal-Marada, « Roi de Marad », divinité tutélaire de la ville[2]. Sa fondation légendaire était attribuée au dieu Sîn et à Lugal-Marada[3]. Ce temple était doté d'une ziggurat.

Archéologie

Le site a une surface d'environ 120 ha. Il a été fouillé par une équipe de l'Université Al Qadissiya conduite par Naal Hannoun en 1990 et par Abbas Al-Hussainy en 2005 et 2007[4].

Notes et références

  1. Les cités-états sumériennes
  2. (en) A. R. George, House Most High: The Temples of Ancient Mesopotamia, Winona Lake, 1993, p. 126-127.
  3. Les dieux sumériens
  4. Naal Hannoon, Sumer, vol. 49, 2000

Voir aussi

Bibliographie

  • FS Safar, Old Babylonian contracts from Marad, University of Chicago,1938.
  • Portail de l’archéologie
  • Portail de la Mésopotamie
  • Portail du Proche-Orient ancien
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.