Karmann

Wilhelm Karmann GmbH, plus connu comme simplement « Karmann », était jusqu'à 2009 le plus grand fabricant automobile indépendant d'Allemagne. La compagnie, installée à Osnabrück, a été fondée en 1901 par Wilhelm Karmann. Elle a employé jusqu'à près de 8 000 personnes dans le monde[1] avant de faire faillite en 2010.

Pour les articles homonymes, voir Karmann (homonymie).

Karmann

Création 1901
Disparition 2010
Fondateurs Wilhelm Karmann
Forme juridique Société à responsabilité limitée de droit allemand (d)
Siège social Osnabrück
Activité Construction automobile
Produits Automobile

Présentation

Touchant au design, à la production et l'assemblage, Karmann a travaillé en tant que sous-traitant pour différents constructeurs automobiles, comme Mercedes, Porsche ou Volkswagen. La société était spécialisée dans la production de courtes séries pour des marchés de niche, comme les voitures coupé cabriolet, cabriolet, ou coupé.

L'entreprise a en particulier produit les carrosseries des Porsche 356 dans les années 1950, de la Porsche 911 de 1966 à 1971, de la Porsche 914 de 1969 à 1976 (elle assurait le montage complet des modèles 914-4 à moteurs Volkswagen), des Karmann Ghia (type 14 et 34) de 1955 à 1974, des Scirocco de 1974 à 1988 et le toit articulé de la Mercedes-Benz Classe SLK dans les années 1990 et 2000.

Le , Karmann est déclarée en cessation de paiements, à cause de la forte baisse de la demande en voitures conjuguée aux obligations financières de filiales de l'entreprise. Volkswagen annonce dans un premier temps qu'il souhaite acquérir l'entreprise, puis qu'il se porte acquéreur de l'usine d'Osnabrück pour y produire un nouveau véhicule. La production a repris en 2011. Le , l'équipementier automobile finlandais Valmet Automotive rachète la partie « systèmes de toit » de Karmann, avec des entités en Allemagne et en Pologne. Les activités japonaises de Karmann ont été vendues en à Magna International, et les activités nord-américaines en à Webasto Group.

Galerie

Notes et références

  1. (en) Welcome to Karmann - Site officiel (voir archive).

Annexes

Liens externes

  • Portail des entreprises
  • Portail de l’automobile
  • Portail de la Basse-Saxe
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.