E-carburant

Les e-carburants sont une classe émergente de carburants de remplacement neutres en carbone qui sont fabriqués en stockant l'énergie électrique issue de sources renouvelables dans les liaisons chimiques des carburants liquides ou gazeux[1],[2]. Les principales cibles sont le butanol, le biodiesel et l'hydrogène, mais aussi d'autres alcools et gaz carbonés comme le méthane et le butane.

L'une des principales sources de financement de la recherche sur les e-carburants liquides pour les transports est Electrofuels Program of the Advanced Research Projects Agency-Energy (ARPA-E), dirigée par Eric Toone[3]. ARPA-E, créé en 2009 sous la direction de Steven Chu, secrétaire à l'énergie du président Obama, constitue la tentative faite par le ministère de l'énergie (DOE) de reproduire Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), dont l’efficacité n’est plus à prouver. Parmi les exemples de projets financés dans le cadre de ce programme, mentionnons les travaux d'OPX Biotechnologies sur le biodiésel dirigés par Michael Lynch[4] et le travail de Derek Lovley sur l'électrosynthèse microbienne à l'Université du Massachusetts Amherst[5], qui aurait produit le premier e-carburant liquide utilisant du CO2 comme matière première. La description de tous les projets de recherche ARPA-E Electrofuels Program se trouve sur leur site web.

La première conférence sur les e-carburants, parrainée par l'American Institute of Chemical Engineers, s'est tenue à Providence (Rhode Island) en novembre 2011[6]. Lors de cette conférence, le directeur Eric Toone déclare que « 18 mois après le début du programme, nous savons qu'il marche. On doit savoir si on peut faire en sorte que ça ait de l'importance ». Plusieurs groupes ont dépassé le stade de la faisabilité et s'efforcent de passer à une plus grande échelle, ce de façon rentable.

Les e-carburants peuvent tout chambouler si les e-carburants neutres en carbone peuvent s’avérer moins chers que les carburants à base de pétrole, et les matières premières chimiques produites par électrosynthèse moins chères que celles raffinées à partir du pétrole brut. Les e-carburants ont également le fort potentiel de modifier le paysage de l'énergie renouvelable, car les e-carburants permettent aux énergies renouvelables de toute provenance d'être stockées de manière pratique sous forme de combustible liquide.

À partir de 2014, sous l'impulsion du boom de la fracturation hydraulique, ARPA-E a délaissé les « ressources électriques » au profit des matières premières à base de gaz naturel, et a donc négligé les e-carburants[7].

Exemples

  • AUDI travaille sur l'e-diésel et l'e-essence[8].
  • En Suisse, l'EMPA étudie et publie des exemples de carburants alternatifs synthétiques[9].

Références

Notes

    Références

    1. (en) Derek Lovley, « Microbial Electrosynthesis: Feeding Microbes Electricity To Convert Carbon Dioxide and Water to Multicarbon Extracellular Organic Compounds », mBio, vol. 1, no 2, , e00103-10 (PMID 20714445, PMCID 2921159, DOI 10.1128/mBio.00103-10)
    2. Steven Y. Reece, Jonathan A. Hamel, Kimberly Sung, Thomas D. Jarvi, Arthur J. Esswein, Joep J. H. Pijpers et Daniel G. Nocera, « Wireless Solar Water Splitting Using Silicon-Based Semiconductors and Earth-Abundant Catalysts », Science, vol. 334, no 6056, , p. 645–648 (PMID 21960528, DOI 10.1126/science.1209816)
    3. « ELECTROFUELS: Microorganisms for Liquid Transportation Fuel », ARPA-E (consulté le 23 juillet 2013)
    4. « Novel Biological Conversion of Hydrogen and Carbon Dioxide Directly into Free Fatty Acids » [archive du ], ARPA-E (consulté le 23 juillet 2013)
    5. « Electrofuels Via Direct Electron Transfer from Electrodes to Microbes » [archive du ], ARPA-E (consulté le 23 juillet 2013)
    6. « SBE's Conference on Electrofuels Research », American Institute of Chemical Engineers (consulté le 23 juillet 2013)
    7. (en) David Biello, « Fracking Hammers Clean Energy Research », Scientific American, (lire en ligne, consulté le 14 avril 2014) :
      « The cheap natural gas freed from shale by horizontal drilling and hydraulic fracturing (or fracking) has helped kill off bleeding-edge programs like Electrofuels, a bid to use microbes to turn cheap electricity into liquid fuels, and ushered in programs like REMOTE, a bid to use microbes to turn cheap natural gas into liquid fuels. »
    8. E-gasoline
    9. « L'avenir de la mobilité est varié », sur le site du Conseil fédéral (Suisse), (consulté le 7 novembre 2019)

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de l’énergie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.