Chat des sables

Felis margarita

Tu lis un « super article ».
Chat des sables
Un chat des sables, dans son milieu naturel, en Iran
Nom(s) commun(s) Chat des sables, Chat du désert, Chat du général Margueritte, Chat de Margueritte
Nom scientifique Felis margarita
Classification Félin
Répartition Afrique du Nord et Proche-Orient
Milieu de vie Désert
Taille Environ 50 cm de long (sans la queue)[1]
Poids 2 à 3 kg[1]
Longévité 13 ans
Reproduction 2 petits vivants par portée
Régime alimentaire Carnivore
Un autre, dans un zoo
Modifier voir modèle  modifier

Le chat des sables, chat du désert ou chat de Margueritte (Felis margarita) est un petit félin, cousin du chat, qui vit, comme son nom l'indique, dans les déserts. On le trouve notamment dans le Sahara, au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Libye, en Égypte, au Soudan et au Niger, mais aussi en Arabie Saoudite, au Qatar, en Oman, au Yémen, en Iran, au Pakistan, au Turkménistan et en Afghanistan.

Il doit son nom scientifique au général Margueritte, qui l'a découvert, à la frontière entre la Libye et la Tunisie. C'est un animal très bien adapté au désert.

Description

À la manière du fennec, qui vit dans les mêmes milieux, le chat des sables est un animal très bien adapté au désert. Il présente quelques différences avec les autres espèces de chat, qui lui permettent de supporter les contraintes du désert.

Ainsi, il a des oreilles proportionnellement beaucoup plus grandes que les autres félins, ce qui lui permet non seulement de mieux entendre, mais aussi d'évacuer la chaleur de son corps. A l'intérieur de l'oreille, son conduit auditif est également plus développé, lui conférant une ouïe bien meilleure que les autres félins.

Les coussinets de ses pattes sont recouverts d'une épaisse fourrure, qui lui permet de se déplacer silencieusement dans le sable, mais également de ne jamais toucher le sable brûlant directement avec la peau de ses coussinets : bien protégé par ses poils, il est à l'abri de la chaleur. Il peut marcher très longtemps, mais ne court pas très vite, et ne saute pas très bien. Face à un danger, il préfère souvent se cacher que d'essayer de s'enfuir. Il n'aime pas grimper aux arbres, et préfère se cacher dans les herbes ou les buissons. Sa fourrure de couleur beige, avec quelques rayures, est un excellent camouflage dans le sable.

Mode de vie

Le chat des sables est un animal nocturne : pour se protéger de la chaleur, il passe toute la journée à l'abri dans un terrier, et n'en sort que la nuit, pour chasser. Il récupère parfois le terrier abandonné d'un fennec, ou bien il peut agrandir celui d'un rongeur. Dans les régions rocheuses, le chat des sables ne peut pas creuser, et il se réfugie alors pour la journée dans un trou entre deux rochers.

C'est un petit prédateur carnivore, qui chasse toutes sortes de proies, principalement des rongeurs comme les souris épineuses, les gerbilles ou les gerboises[1]. Il possède de grandes oreilles touffues, très sensibles au bruit, et repère principalement ses proies à l'ouïe : quand il pense avoir repérer un terrier de gerbille, il plaque son oreille contre le sol, pour essayer d'entendre ce qui se passe à l'intérieur. S'il entend quelque chose, il se met alors à creuser le sol à toute vitesse, pour attraper la gerbille et la manger.

Mais il chasse aussi toutes sortes d'animaux, la nourriture étant assez rare dans son milieu, comme le lièvre du Cap, ou des oiseaux comme le sirli du désert, ou l'ammomane isabelline ; il s'attaque également aux araignées, aux insectes, et aux reptiles, notamment les lézards comme les acanthodactyles ou le poisson de sable, mais aussi les petits geckos, le varan du désert et même les serpents venimeux, comme la vipère à cornes ou la vipère du désert[1] : quand il repère un serpent, le chat des sables l'assomme d'un grand coup de patte à la tête, puis le mord au cou pour le tuer avant d'avoir eu le temps de se faire mordre.

Il ne boit quasiment jamais : s'il ne trouve pas d'eau, l'humidité contenue dans ses proies lui suffit pour survivre. Il est ainsi très bien adapté au désert.

Voir aussi

Vikiliens pour compléter

Liens externes

Images et vidéos

Sources

Notes et références

  1. 1 2 3 4 Mallon, D.P., Sliwa, A. & Strauss, M. 2011. Felis margarita. In: IUCN 2013. IUCN Red List of Threatened Species. Version 2013.2. <www.iucnredlist.org>. Downloaded on 21 November 2013.
Article mis en lumière la semaine du 15 septembre 2014.
Super article
Cet article a été élu super article ! Tu peux voir sa page de vote ici.
Portail des félins   Tous les articles sur les félins.
Portail des mammifères   Tous les articles sur les mammifères.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.