Unikonta

Les Unicontes[1] (Unikonta) sont un clade d'organismes eucaryotes possédant à l'origine des cellules avec un unique flagelle postérieur[2]. Les recherches actuelles suggèrent que les Opisthokontes et les Amoebozoaires ont pour ancêtres des organismes unicellulaires unicontes, et le clade regroupant Amoebozoaires et Opisthokontes est de ce fait nommé Unikonta. De même, des unicellulaires bicontes (eucaryotes possédant deux flagelles) sont les ancêtres des Archaeplastida (Plantae), Excavata et Chromalveolata (incluant Rhizaria), et l'ensemble de ces taxons est réuni dans le taxon des Bicontes. Ce taxon a été proposé, en tant que clade, par le professeur en biologie Thomas Cavalier-Smith[3].

Unicontes

Les organismes unicontes possèdent également une triple fusion de gènes n'existant pas chez les bicontes, ainsi qu'un unique centriole (quelques unicontes possèdent 2 centrioles mais leur origine est différente de celles des bicontes, indiquant ici une convergence évolutive)[4]. Les trois gènes ayant fusionné chez les unicontes, mais pas chez les procaryotes ni chez les bicontes, codent des enzymes intervenant dans la synthèse de nucléotides pyrimidine : carbamoyl phosphate synthase, dihydroorotase, aspartate carbamoyltransferase (Cavalier-Smith 2003). Il semble probable que cette triple fusion soit le résultat de 2 doubles fusions successives, un événement rare dans l'évolution et qui a peu de chances d'être réversible. Cette situation est en faveur de la théorie proposant un ancêtre commun aux Opisthocontes et aux Amoebozoa.

Phylogénie

Cladogramme selon les études de Cavalier-Smith et Torruella:[5],[6]

Podiata 

CRuMs


Unikonta

Amoebozoa


Obazoa

Breviatea




Apusomonadida


Opisthokonta 
Holomycota

Cristidiscoidea



Fungi



Holozoa


Mesomycetozoa



Corallochytrea



Filozoa

Filasterea


Apoikozoa

Choanomonada



Animalia










Notes et références

  1. Parfois orthographié « Unikontes ».
  2. (en) Eldra Solomon, Linda Berg, Diana Martin, Biology, Cengage Learning, , p. 555
  3. (en) Thomas Cavalier-Smith, « The phagotrophic origin of eukaryotes and phylogenetic classification of Protozoa », International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology, vol. 52, , p. 297–354 (DOI 10.1099/ijs.0.02058-0)
  4. Cavalier-Smith, 2002, 2003
  5. Cavalier-Smith, T., Chao, E. E., Snell, E. A., Berney, C., Fiore-Donno, A. M., & Lewis, R. (2014). Multigene eukaryote phylogeny reveals the likely protozoan ancestors of opisthokonts (animals, fungi, choanozoans) and Amoebozoa. Molecular phylogenetics and evolution, 81, 71-85.
  6. Guifré Torruella et al. 2015, Phylogenomics Reveals Convergent Evolution of Lifestyles in Close Relatives of Animals and Fungi. Current Biology (ISSN 0960-9822) Volume 25, Issue 18, p2404–2410, 21 September 2015

Voir aussi

Bibliographie

  • (en) Thomas Cavalier-Smith, « The phagotrophic origin of eukaryotes and phylogenetic classification of Protozoa », Int. J. Syst. Evol. Microbiol., vol. 52, , p. 297–354
  • (en) Thomas Cavalier-Smith, « Protist phylogeny and the high-level classification of Protozoa », European Journal of Protistology, vol. 39, no 4, , p. 338-348
  • (en) Alexandra Stechmann and Thomas Cavalier-Smith, « The root of the eukaryote tree pinpointed », Current Biology, vol. 13, no 17,

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de l’évolution
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.