Pseudopeptidoglycane

Le pseudopeptidoglycane, ou pseudomuréine, est un composant essentiel de la paroi cellulaire de certaines archées dont la structure physique et la fonction sont très semblables à celles du peptidoglycane des bactéries, mais dont la structure chimique est différente.

Il s'agit d'un polysaccharide lié à des oligopeptides. Le pseudopeptidoglycane de Methanobacterium thermoautotrophicum est ainsi constitué d'une alternance de résidus de N-acétylglucosamine (GlcNAc) et d'acide N-acétyltalosaminuronique (TalNAc) liés par une liaison osidique β-1,3[1] ; le peptidoglycane bactérien contient quant à lui de l'acide N-acétylmuramique (MurNAc) à la place du TalNAc.

Les résidus TalNAc de brins polysaccharidiques différents sont liés entre eux par des fragments oligopeptidiques GluAlaLysGluLysAlaGlu[2],[3]. Contrairement au peptidoglycane, il n'y a aucun acide aminé D. Ce réseau réticulé confère sa résistance mécanique à la paroi cellulaire des archées qui en sont pourvues.

La liaison osidique β-1,3 est par ailleurs résistante à l'action des lysozymes, qui attaquent les liaisons osidiques β-1,4.

Notes et références

  1. (en) Bernd LEPS, Harald LABISCHINSKI, Gerhard BARNICKEL, Hans BRADACZEK et Peter GIESBRECHT, « A new proposal for the primary and secondary structure of the glycan moiety of pseudomurein », The FEBS Journal, vol. 144, no 2, , p. 279-286 (lire en ligne) DOI:10.1111/j.1432-1033.1984.tb08461.x PMID 6548447
  2. (en) Helmut König et Otto Kandler, « The amino acid sequence of the peptide moiety of the pseudomurein from Methanobacterium thermoautotrophicum », Archives of Microbiology, vol. 121, no 3, , p. 271-275 (lire en ligne) DOI:10.1007/BF00425067
  3. (en) Helmut KÖNIG, Otto KANDLER, Michael JENSEN et Ernst Th. RIETSCHE, « The Primary Structure of the Glycan Moiety of Pseudomurein from Methanobacterium thermoautotrophicum », Zeitschrift für physiologische Chemie, vol. 364, no 1, , p. 627-636 (lire en ligne) DOI:10.1515/bchm2.1983.364.1.627 PMID 6884989
  • Portail de la biochimie
  • Portail de la biologie cellulaire et moléculaire
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.