Placard (affichage)

Un placard est un avis écrit ou imprimé qu'on affiche publiquement.

Pour les articles homonymes, voir Placard.

Au Moyen Âge, le placard annonce, dans le cadre de la scholastique, une disputatio, une joute verbale à venir entre religieux. Les plus célèbres sont les placards calvinistes d'Antoine Marcourt en 1535, un moment-clé des guerres de Religion en France.

À l'époque moderne des affiches ou placards étaient placardés dans l’espace public (poteau, mur, etc) pour communiquer au peuple les décisions du pouvoir. C’est aussi des avis écrits ou imprimés, affichés publiquement pour annoncer, diffamer, injurier (placard officiel, séditieux)[1].
Il est d'ailleurs fréquent que les Communes affichent des placards (anciens ou nouveaux) afin de s'assurer que la population soit bien au courant des règles et événements les plus importants par exemple : les affichages des lois communales, avis de décès, avis de mariage, actions des services publics, festivités, affiches électorales, etc.
Avec l’évolution de la technique informatique et du numérique, les placardages se généralisent par voie de panneaux lumineux disposés aux points stratégiques de la commune.

Sources et références

  1. Larousse Universel 1923, page :597

Voir aussi

  • Portail de l’histoire
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.