Nemobius sylvestris

Nemobius sylvestris, le grillon des bois, grillon forestier, némobie forestier(e) est une espèce d'insectes orthoptères appartenant à la famille des Gryllidae, à la sous-famille des Nemobiinae.

Nemobius sylvestris
Un « grillon des bois »
(Nemobius sylvestris) - mâle.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Super-classe Hexapoda
Classe Insecta
Ordre Orthoptera
Sous-ordre Ensifera
Super-famille Grylloidea
Famille Gryllidae
Sous-famille Nemobiinae
Tribu Nemobiini
Genre Nemobius

Espèce

Nemobius sylvestris
(Bosc d'Antic, 1792)
Nemobius sylvestris - femelle

Description

Le grillon des bois de couleur brunâtre atteint au plus 10 mm de long. Son corps est composé de 3 tagmes: tête,thorax et abdomen. Sur le thorax est inséré trois paires de pattes dont les plus postérieurs sont pliés en "Z" lui permettant de se déplacer par des sauts. Ses tegmina (ou élytres) sont réduits : égalent la moitié de la longueur du corps chez le mâle, encore plus courts chez la femelle. Celle-ci possède un mince ovipositeur rectiligne long de 5 à mm. Les ailes inférieures sont absentes. La tête contient les organes sensoriels de l'organisme dont une paire d'antenne filiformes. Le dessus du front (vu de l'arrière) montre 4 lignes claires en forme de M. Sur la tête, on retrouve aussi les pièces buccales situées ventralement de type broyeur.

Biotope

Le biotope du grillon des bois est constitué de bois clairs, de clairières, de lisières, de terrains ensoleillés secs, éventuellement parsemés de buissons, à la végétation basse (lichens, mousses et autres végétaux peu élevés). Le grillon des bois aime la chaleur et son habitat naturel se situe au niveau du sol où il se nourrit de feuilles sèches, en particulier de chêne. Il ne vole ni ne grimpe. Pour s'abriter, contrairement au grillon des champs (Gryllus campestris), il ne construit pas de terrier mais se cache dans les feuilles mortes ou la végétation basse[1].

Phénologie

Ce grillon passe l'hiver à l'état d'œufs, de juvéniles et même d'imagos. Les juvéniles deviennent adultes en juin et sont actifs jusqu'en novembre. Cas exceptionnel chez les orthoptères, son cycle biologique s'étend sur deux années[1].

Comportement

Le mâle chante par stridulation dès que la température le lui permet, aussi bien de jour que de nuit. Il émet pendant des heures des notes brèves, de 2 tons, évoquant un message en morse. Il est difficile à localiser surtout lorsque plusieurs mâles proches émettent en même temps. Très agile, il fuit tout dérangement par bonds successifs et se dissimule dans les feuilles mortes ou les végétaux bas. Ses longues cerques sont munies de poils mécanosensoriels qui lui permettent de ressentir le moindre mouvement d'air, telle que les attaques de son prédateur régulier, l'Araignée Loup[2].

Distribution

Europe occidentale, Maroc, Algérie. En Belgique et en France, l'espèce, bien que localisée en fonction de ses biotopes préférés, reste souvent très abondante, partout sauf en Corse.

Notes et références

  1. Gilbert et Julien Cousteaux, « Les grillons », Insectes, no 129, , p. 28 (lire en ligne)
  2. Fabienne Dupuy, 2009, La perception des mouvements d'air par le système cercal chez le grillon des bois Nemobius sylvestris, Institut de recherche sur la biologie de l'insecte, Université François Rabelais - Tours, Thèse en ligne

Voir aussi

Liens externes

Articles connexes

Bibliographie

  • Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Paris, Flammarion, , 320 p. (ISBN 978-2-0812-8823-2), p. 58-59
  • Heiko Bellmann et Gérard Luquet, Guide des sauterelles, grillons et criquets d'Europe occidentale, Paris, Delachaux et Niestlé, , 383 p. (ISBN 978-2-603-01564-3), p. 170-171
  • Portail de l’entomologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.