Mittal Steel Company

Mittal Steel Company NV (Euronext : MTP) était une société de droit néerlandais, fondée par Lakshmi Mittal, sise à Rotterdam, aux Pays-Bas. Elle a été absorbée en 2007 par ArcelorMittal, leader mondial de la sidérurgie.

« Mittal » redirige ici. Pour l’article homophone, voir Mital.

Mittal Steel Company

Création 2004
Disparition 2006
Remplacé par ArcelorMittal
Fondateurs Lakshmi Mittal
Personnages clés Lakshmi Mittal
Forme juridique Naamloze Vennootschap
Action plus cotée depuis la fusion en 2007
Slogan World's largest and most global steel company
Siège social Rotterdam
Directeurs Lakshmi Mittal
Activité aciéries et mines
Produits aciers plats et aciers longs
Effectif 228 400 (en 2005)
Site web www.mittalsteel.com

Chiffre d'affaires 28,1 milliards de dollars (2005)
Résultat net 3,3 milliards de dollars (2005)

Son chiffre d'affaires était de 22,2 milliards de dollars US en 2004[1] et 28,1 milliards en 2005, avant l'OPA sur Arcelor de 2006.

Présente dans 18 pays (France, Chine, Inde, Indonésie, États-Unis, Mexique, Canada,Allemagne, Pologne, Russie, Algérie et d'autres), elle employait 224 000 salariés.

Historique

Steel à Temirtaou

Le groupe est issu de la fusion de deux sociétés principalement :

  • Ispat International N.V., 11e producteur mondial d'acier, propriété du milliardaire indien Lakshmi Mittal (huitième fortune du Royaume-Uni, où il réside) ;
  • LNM Holdings NV, société néerlandaise, déjà détenue à 77 % par Ispat International.

Le groupe s'est bâti sur une série d'acquisitions, à crédit, lors des années 2000. Le rachat le du sidérurgiste américain International Steel Group (ISG), en a fait le premier producteur mondial d'acier (57 millions de tonnes par an), devant Arcelor (42,8 millions) et Nippon Steel (31,3 millions de tonnes). Deux ans après, il achetait aussi Arcelor, après avoir acquis le Hunan Valin (Chine).

Chronologie 2006/2007

  •  : Mittal Steel investit en Pologne (Huta sendzimira)
  •  : Mittal propose à ISG Steel de fusionner
  •  : la société lance une OPA hostile contre le groupe sidérurgique Arcelor.
  •  : Mittal Steel améliore son offre sur Arcelor et fusionne pour devenir ArcelorMittal.
  •  : ArcelorMittal est inclus dans l'indice CAC 40.
  •  : la justice néerlandaise déboute ArcelorMittal dans l'affaire Dofasco
  •  : le sénateur UMP de l'Oise Philippe Marini demande au gouvernement français d'intervenir sur la révision unilatérale des parités de fusions imposée par Mittal Steel N.V, pour protéger les actionnaires minoritaires d'Arcelor SA[2].
  • Dans une première phase, Mittal Steel est absorbée par une filiale ad hoc nommée Arcelor Mittal et sise au Luxembourg ; dans une deuxième phase, cette filiale ad hoc a été absorbée par Arcelor et la nouvelle structure issue de la fusion entre les deux a été renommée Arcelor Mittal[3].

Conseil d'administration

Représentants d'Arcelor :

Représentants de Mittal Steel Company :

Représentants des actionnaires :

Représentants des salariés :

  • John Castegnaro
  • Michel Marti
  • Manuel Fernández López

Notes et références

  1. La 3ème Guerre Mondiale., Editions Le Manuscrit (ISBN 9782748157239, lire en ligne)
  2. http://www.senat.fr/questions/base/2007/qSEQ070627165.html Question écrite no 27165 de M. Philippe Marini (Oise - UMP)] - JO du Sénat du 14 juin 2007, page 1063
  3. « Précisions sur la fusion Arcelor Mittal », sur Batiactu, (consulté le 23 avril 2019).

Annexes

Articles connexes

Liens externes


  • Portail des entreprises
  • Portail de la métallurgie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.