International Committee on Taxonomy of Viruses

Le International Committee on Taxonomy of Viruses (ICTV), en français Comité international de taxonomie des virus, est un comité chargé de la classification des virus. Leur classification fait autorité au sein de la communauté de virologues et est considérée comme la version officielle.

Lors de la publication de son rapport 2018b, l'ICTV a classé 5 560 virus[1].

Organisation

L'ICTV est un comité faisant partie de la division virologie de l'International Union of Microbiological Societies (IUMS)[2], en français l'Union internationale des sociétés de microbiologie.

L'ICTV est composé d'un comité exécutif ainsi que de plusieurs sous-comités, chacun spécialisé dans certaines catégories de virus selon les organismes qu'ils infectent :

Chacun des membres de ces sous-comités est lui-même un spécialiste d'une famille de virus.

ICTVdb

L'ICTVdb (db pour database, en français base de données) est la base de données qui recense tous les virus classés par l'ICTV. Cette base a été mise en place en 1991 et est ouverte au public sur Internet.

C'est durant l'été 1987 que les premières discussions sur la mise en place d'une base de données recensant tous les virus commencent. En mars 1990 il est décidé de se baser sur les choix techniques du projet chargé de recenser les virus infectant les plantes, le Virus Identification Data Exchange (VIDE). Ce dernier utilise le format de données DELTA, qui est un standard dans le domaine de la taxinomie[1].

Développée à l'origine en Australie au sein de l'Université nationale australienne, avec le support de la National Science Foundation (NSF), les serveurs hébergeant l'ICTVdb sont déplacés en avril 2001 à l'Université Columbia à New York[1].

Références

  1. (en) « Taxonomy Release History », sur ICTV, (consulté le 18 mars 2020)
  2. (en) International Union of Microbiological Societies - IUMS

Lien externe

  • Portail de la virologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.