Heinrich Mantler

Heinrich Mantler, journaliste et scientifique, fut pendant 45 ans patron de l'Agence Continentale allemande,

Heinrich Mantler
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Biographie

D'origine autrichienne, doté d'un accent étranger et d'une allure provinciale, le docteur Heinrich Mantler (1861–1937) fut le patron, de 1887 à 1932, de l'Agence Continentale allemande, basée au coins de rues Zimmer et Charlotten à Berlin. Il dirigeait l'agence au sein du trio composé de Holleben, Mantler et Miinsterberg[1]. Sous sa direction, le , la presse américaine a publié une lettre de S. M. Buck, un ex-résident de Berlin, qui avait appris de l'ambassadeur allemand aux États-Unis que Von Holleben et le professeur Miinsterberg avait institué un système d'espionnage sur le sol américain, afin de promouvoir les intérêts de la diplomatie allemande.

Heinrich Mantler fut aussi à l'origine d' l'institutionnalisation de la mention Tractatus : en , à Paris, "pressé sans doute par son gouvernement", il a proposé à Reuters et 0 l'Agence Havas que toute agence émettrice dont une dépêche n'est pas retenue par l'agence réceptrice ait le droit de l'adresser directement aux clients de celle dernière. En 1918, à l'issue de la Première Guerre mondiale, il est obligé de renoncer à une bonne part du périmètre de l'Agence Continentale. Décrit comme n'ayant "pas l'esprit d'un pangermaniste", il doit s'y résigner, même s'il défend âprement la cause allemande[2]. Il parvient cependant à négocier un compromis, lorsqu'il est décidé que les autres agences pourront installer des bureaux en Allemagne, afin de pas froisser le Bundestag[3].

Références

  1. " Revelations of a German attaché: ten years of German-American diplomacy (Volume 2)" par Emil Witte - 1916 -
  2. "Barriers down: the story of the news agency epoch", par Kent Cooper - 1969 - Editions Kennikat Press
  3. "Un siècle de chasse aux nouvelles: de l'Agence d'information Havas à l'Agence France-Presse", par Pierre Frédérix - 1959 - page 344

Liens externes

  • Portail de la presse écrite
  • Portail des entreprises
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.