Harosa

Le sous-règne des Harosa ou Groupe SAR est un sous-règne d'Eukaryota constitué des Stramenopiles, Alveolata et Rhizaria[1],[2],[3],[4]. La première lettre du nom de chaque groupe explique l'origine du nom SAR.

Groupe SAR

Pour les articles homonymes, voir SAR.

Il regroupe les Rhizaires avec la plus grande partie des Chromalveolata. Les Hacrobia, c'est-à-dire Cryptophyta et Haptophyta, en sont exclus.

Thomas Cavalier-Smith a proposé le terme Harosa pour désigner ce groupe[5] (formé par la première lettre des trois groupes Heterokonta — un synonyme de Stramenopiles —, Alveolata, Rhizaria et la terminaison -osa sans signification particulière).

Diversité des Harosa

.

Liste des infra-règnes

Selon AlgaeBase (12 juin 2012)[6] :

  • embranchement des Bigyra T.Cavalier-Smith
  • embranchement des Foraminiferida d'Orbigny
  • infra-règne des Heterokonta T.Cavalier-Smith
  • embranchement des Ochrophyta T.Cavalier-Smith
  • infra-règne des Rhizaria T.Cavalier-Smith

Selon le World Register of Marine Species (12 juin 2012)[7] :

Notes et références

  1. (en) Archibald JM, « The puzzle of plastid evolution », Curr. Biol., vol. 19, no 2, , R81–8 (PMID 19174147, DOI 10.1016/j.cub.2008.11.067, lire en ligne)
  2. (en) Burki F, Shalchian-Tabrizi K, Minge M, et al, « Phylogenomics reshuffles the eukaryotic supergroups », PLoS ONE, vol. 2, no 8, , e790 (PMID 17726520, PMCID 1949142, DOI 10.1371/journal.pone.0000790, lire en ligne)
  3. (en) Hampl V, Hug L, Leigh JW, et al, « Phylogenomic analyses support the monophyly of Excavata and resolve relationships among eukaryotic "supergroups" », Proc. Natl. Acad. Sci. U.S.A., vol. 106, no 10, , p. 3859–64 (PMID 19237557, DOI 10.1073/pnas.0807880106, lire en ligne)
  4. (en) Frommolt R, Werner S, Paulsen H, et al, « Ancient recruitment by chromists of green algal genes encoding enzymes for carotenoid biosynthesis », Mol. Biol. Evol., vol. 25, no 12, , p. 2653–67 (PMID 18799712, DOI 10.1093/molbev/msn206, lire en ligne)
  5. (en) Cavalier-Smith T., « Kingdoms Protozoa and Chromista and the eozoan root of the eukaryotic tree », Biol. Lett., vol. 6, no 3, , p. 342–5 (PMID 20031978, DOI 10.1098/rsbl.2009.0948, lire en ligne)
  6. M.D. et G.M. Guiry, AlgaeBase, National University of Ireland, Galway, 2012., consulté le 12 juin 2012
  7. World Register of Marine Species, consulté le 12 juin 2012

Bibliographie

  • (en) Adl et al. (2012) The Revised Classification of Eukaryotes. J Eukaryot Microbiol. 2012 Sep;59(5):429-93. DOI:10.1111/j.1550-7408.2012.00644.x
  • (en) Ruggiero, M.A., Gordon, D.P., Orrell, T.M., Bailly, N., Bourgoin, T., Brusca, R.C., Cavalier-Smith, T., Guiry, M. D. & Kirk, P. M. (2015). A Higher Level Classification of All Living Organisms. PLoS ONE 10(4): e0119248 DOI:10.1371/journal.pone.0119248

Liens externes

  • Portail de la biologie
  • Portail de la phycologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.