Cyste (biologie)

Les biologistes nomment « cyste » (et parfois kyste) le stade de survie correspondant à celui où un organisme - éventuellement unicellulaire - en l’absence de nourriture ou dans des conditions mettant sa vie en péril (sécheresse, grand froid, pH trop extrêmes..) - s’entoure provisoirement d’une matrice ou d'une enveloppe épaisse et résistante (à la sécheresse, au froid, au gel et à la déshydratation.. ) pour attendre de meilleures conditions environnementales et reprendre son cycle de vie.

Pour les articles homonymes, voir Cyste et Kyste.

L'enveloppe protectrice peut être un mucus séché et/ou une enveloppe externe construite avec des matériaux de l'environnement.

On parle parfois de forme « enkystée » de l'organisme en question.

Étymologie

Ce nom d'origine grecque fait référence au sens ancien de panier ou de coffret (le cyste était le coffre qui — dans l'antiquité européenne — contenait les objets du culte, dans les temples).

Trait d'adaptation

La capacité à produire un cyste est un trait adaptatif conféré par l'évolution, par sélection naturelle, à des espèces souvent primitives (invertébrés le plus souvent).

Quelques espèces plus complexes, dont des poissons et amphibiens, sont néanmoins capables de survivre ainsi à de longues périodes de sécheresse, dans le désert ou à ses abords, enterrés dans le sol ou enfouis dans le sédiment le plus souvent.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Notes et références

    • Portail de la biologie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.