Constantin Kirchhoff

Constantin Sigismondovitch Kirchhoff (Константин Сигизмундович Кирхгоф) (né le à Teterow et décédé le à Saint-Pétersbourg) est un chimiste russe qui a travaillé sur les sucres[1].

Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Pour les articles homonymes, voir Kirchhoff.
Constantin Kirchhoff
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Biographie

Constantin Kirchhoff devient directeur de la pharmacie centrale de Saint-Pétersbourg[2]. Il entre, en 1812, dans l'Académie des sciences dans le domaine de la chimie. Il devient conseiller à la Cour du Tsar et chevalier de l'Ordre de Sainte-Anne[3].

En 1797, il découvre un procédé pour la production de cinabre (sulfure de mercure) par voie humide[4].

En 1812, il est le premier à transformer de l'amidon de pomme de terre par chauffage avec de l'acide sulfurique[5], en un sucre qui sera nommé glucose. Il théorise cette expérience d'hydrolyse de l'amidon catalysée par les acides en 1814.

Références

  1. David Keilin, The History of Cell Respiration and Cytochrome, 1966, p. 49
  2. Herbert Claus Friedmann, Enzymes, 1981, p. 17
  3. https://archive.org/stream/mmoiresdelacad08impe/mmoiresdelacad08impe_djvu.txt
  4. Annales de Crell, 1797, I, 480
  5. Kirchhoff (1811), Mémoires de l'Académie impériale des sciences de St. Pétersbourg, 4, p. 27, « Mr. l'Adjoint Kirchhoff présenta à la Conférence trois flacons, contenans: 1°) du Sirop produit par l'art dans quelques végétaux (la pomme de terre, le froment et le blé noir ou Sarazin) [...] »

Liens externes

  • Portail de la chimie
  • Portail de la Russie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.