Cartel des agences de presse

Le Cartel des agences de presse désigne un accord exclusif et réciproque signé en janvier 1859 entre Havas, Reuters et l'Agence Continentale (Agence Wolff) pour s'échanger les nouvelles étrangères en se réservant ainsi un partage territorial entre les trois agences de presse européennes.

Les trois signataires font ensuite face, peu après 1865, à l'arrivée d'un premier câble de télégraphie transatlantique, ce qui les oblige à intégrer l'Associated Press dans leur cartel, qui deviendra le Traité quadripartite des agences de presse, signé en 1875 entre les 4 agences.

Histoire

Contexte et objectifs

  • Le "Cartel des agences" est créé dans un contexte de coût élevé du télégraphe. Il vise à le diminuer.
  • L'accord accorde à chacun, dans sa zone, un monopole de diffusion. La collecte des informations reste libre.
  • La censure est présente dans beaucoup de pays. Avoir un seul diffuseur simplifie la tâche.
  • Il concerne essentiellement l'Europe : il n'y a pas de "partage du monde"
  • L'accord sera mis sous tension, car la Guerre de Sécession américaine stimule la demande de nouvelles internationales et le déploiement de nouveaux câbles.

Le projet de "Triple alliance télégraphique" en 1887

En Italie, Francesco Crispi veut faire de l'Agence Stefani un agent de sa politique: il se détache d'Havas pour coopérer au projet de Triple alliance télégraphique de Bismarck, qui englobe aussi le Korbureau austro-hongrois, pour redonner à l'Agence Continentale ses frontières de 1856. Plusieurs incidents ont de plus ébranlé le cartel:

Nouveau partage du monde en 1902

Le "Cartel" perd sa dimension monopolistique une première fois, lorsqu'il est remplacé par l'Alliance entre agences de presse de 1902, voulue essentiellement par les américains.

Consenti du bout des lèvres par les allemands, le texte accorde à l'AP le droit de couvrir les Philippines, Cuba, Hawaï et Porto Rico comme des territoires exclusifs. Il lui permet d'installer aussi, entre 1901 et 1903, quatre bureaux en Europe, à Londres, Berlin, Rome, Paris alors qu'elle ne disposait jusque-là que d'un correspondant à Londres.

La fin du cartel programmée en 1927

Le coup de grâce au "Cartel" est donné en 1927 : l'Associated Press vote la dénonciation du Traité puis obtient une conférence générale des 4 agences alliées, le à Varsovie, sous l'égide de la SDN, qui se poursuit, à Genève où est signé l'Accord du 26 août 1927 sur l'information. Il ouvre à l'Associated Press le Canada et l'Amérique latine, prenant acte des affaiblissements respectifs d'Havas et de Reuters[1]. Battu en brèche au Canada depuis le début des années 1920, cette dernière obtient l'accès à l'Amérique latine. Le Japon, jusque-là territoire Reuters, devient accessible à l'Associated Press[2]

Chronologie

[15].

[27]

Bibliographie

Notes et références

  1. Frédérix 1954, p. 365
  2. Frédérix 1954, p. 366
  3. Read 1999, p. 47
  4. "Breaking News: How the Wheels Came off at Reuters", par Brian Mooney et Barry Simpson, page 6
  5. Frédérix 1954, p. 97
  6. (en) Richard Allen Schwarzlos, The Nation's Newsbrokers : The Rush to Institution, from 1865 to 1920, Northwestern University Press, 1990 (ISBN 978-0-8101-0819-6) [lire en ligne] pp. 40-41
  7. "Les magazines allemands et la formation de l'opinion publique, une contribution à l'histoire de l'entreprise de presse"
  8. Terhi Rantanen - 1990 -
  9. Read 1999, p. 51
  10. "The Medium and Its Message: Reporting the Austro-Prussian War in the "Times of India" d'Amelia Bonea, page 179
  11. "The Medium and Its Message: Reporting the Austro-Prussian War in the "Times of India" d'Amelia Bonea, page 183
  12. Frédérix 1954, p. 92
  13. selon Elisabeth Springer et Léopold Kammerhofer
  14. (en) Richard Allen Schwarzlos, The Nation's Newsbrokers : The Rush to Institution, from 1865 to 1920, Northwestern University Press, 1990 (ISBN 978-0-8101-0819-6) [lire en ligne] pp. 44-45
  15. Read 1999, p. 49
  16. Frédérix 1954, p. 102
  17. "When News Was New", par Terhi Rantanen, page 100
  18. "The Globalization of News", par Oliver Boyd-Barrett et Terhi Rantanen, page 110
  19. Frédérix 1954, p. 103
  20. Read 1999, p. 54
  21. "Trafic de nouvelles" par Oliver Boyd-Barrett, Michael Palmer - 1981- page 259
  22. Read 1999, p. 52
  23. "The Indo-European Telegraph Company", par Steven Roberts
  24. Read 1999, p. 53
  25. "Gold and Iron ", par Fritz Stern, Éditions Knopf Doubleday Publishing Group, 2013, page 265
  26. "Gold and Iron ", par Fritz Stern, Éditions Knopf Doubleday Publishing Group, 2013, page 265
  27. Frédérix 1954, p. 55
  28. Read 1999, p. 50
  29. Frédérix 1954, p. 104
  30. Fighting Words: Imperial Censorship and the Russian Press, 1804-1906, par Charles A. Ruud, page 202

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail des entreprises
  • Portail des médias
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.