Boussingaultite

La boussingaultite, ainsi nommée en l'honneur du chimiste français Jean-Baptiste Boussingault[1], est un minéral de la famille des sulfates, de formule chimique (NH4)2Mg(SO4)2•6(H2O) ; cette formule en fait un sel de Tutton (en). Initialement décrite dans un champ géothermique de Toscane, où elle est accompagnée de son analogue ferrifère la mohrite[2], ce minéral rare se rencontre un peu plus fréquemment dans les décharges de charbon en cours de combustion[3].

La boussingaultite cristallise dans le système monoclinique et forme des cristaux clairs, souvent arrondis[4],[5].

Notes et références

  1. (en) Adam Culka, Jan Jehlička et Ivan Němec, « Raman and infrared spectroscopic study of boussingaultite and nickelboussingaultite », Spectrochimica Acta Part A: Molecular and Biomolecular Spectroscopy, vol. 73, no 3, , p. 420–3 (DOI 10.1016/j.saa.2008.10.026, Bibcode 2009AcSpA..73..420C)
  2. (en) Fleischer M. 1965: New mineral names. American Mineralogist, vol. 50, p. 805.
  3. (ru) Chesnokov B. V. et Shcherbakova E. P. 1991: Mineralogiya gorelykh otvalov Chelyabinskogo ugolnogo basseina - opyt mineralogii tekhnogenesa. Nauka, Moscou.
  4. (en) « Boussingaultite mineral information and data », Mindat.org (consulté le 25 octobre 2011)
  5. (en) « Boussingaultite », Mineral Data Publishing (consulté le 25 octobre 2011)
  • Portail des minéraux et roches
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.