Botrytis

Botrytis est un genre de champignon ascomycète de la famille des Sclerotiniaceae. C'est un genre très proche de Sclérotinia. Certaines espèces ont une phase sexuée (téléomorphe) très discrète ou inexistante. Ce sont des parasites nécrotrophes de plante. On y rencontre en particulier le très cosmopolite Botrytis cinerea agent de la pourriture grise.

Étymologie

Le terme Botrytis a été forgé à partir du grec[1] botrus ßοτρυς « grappe de raisin ». Il fait référence à la forme des conidiophores [2].

Systématique et classification

Les Botrytis ont été originellement décrits au sein des deutéromycètes, c'est-à-dire au sein des champignons imparfaits. Dans les classifications basées sur la forme et la disposition des conidiophores, ils appartenaient à la famille des Dematiaceae. Dans les classifications basées sur la genèses des conidies, ils étaient rattachés au Botryoblastosporés[3]. Dans les classifications modernes, les deutéromycètes apparaissent comme un regroupement artificiel, et les genres mêmes ceux pour lesquels on ne connait pas de formes sexuées (téléomorphes) peuvent être rattachés grâce à la biologie moléculaire à des familles de champignon parfaits, ici les ascomycètes. Lorsqu’une forme sexuée existe chez les Botrytis, elle appartient au genre Botryotinia. Depuis 2013, les règles de nomenclature n'imposent plus la prédominance de téléomorphe sur l'anamorphe, il n'apparait pas encore clairement quel nom, Botrytis ou Botryotinia, sera retenu par les mycologues[4].

Liste des espèces

Selon Catalogue of Life (27 juillet 2017)[5] :

  • Botrytis aclada Fresen., 1850
  • Botrytis allii Munn, 1917
  • Botrytis allii-fistulosi Sawada, 1959
  • Botrytis ampelophila Speg., 1911
  • Botrytis anacardii Viégas, 1946
  • Botrytis anthophila Bondartsev, 1913
  • Botrytis arachidis (Hanzawa) Seifert & L.M. Kohn, 2014
  • Botrytis argillacea Cooke, 1875
  • Botrytis arisaemae Whetzel, 1945
  • Botrytis artocarpi Viégas, 1946
  • Botrytis bifurcata J.H. Mill., Giddens & A.A. Foster, 1958
  • Botrytis bryi Gonz. Frag., 1927
  • Botrytis capsularum Bres. & Vestergr., 1907
  • Botrytis carnea Schumach. ex Sacc., 1881
  • Botrytis caroliniana Xing P. Li & Schnabel, 2012
  • Botrytis carthami Bai Q. Lin & Y.San Wu, 1993
  • Botrytis cercosporaecola Hara, 1930
  • Botrytis cercosporicola Hara, 1929
  • Botrytis cinerea Pers., 1794
  • Botrytis citricola Brizi, 1903
  • Botrytis citrina Berk., 1838
  • Botrytis convallariae (Kleb.) Ondrej ex Boerema & Hamers, 1988
  • Botrytis croci Cooke & Massee, 1887
  • Botrytis cryptomeriae Kitaj., 1951
  • Botrytis densa Ditmar, 1817
  • Botrytis deweyae J.A.L. van Kan, R.B. Terhem & R.T. Grant-Downton, 2014
  • Botrytis diospyri Brizi, 1901
  • Botrytis elliptica (Berk.) Cooke, 1901
  • Botrytis fabae Sardiña, 1929
  • Botrytis fabiopsis J. Zhang, M.D. Wu & G.Q. Li, 2010
  • Botrytis fritillariae-pallidiflorae (Q.T. Chen & J.L. Li) Seifert & L.M. Kohn, 2014
  • Botrytis galanthina (Berk. & Broome) Sacc., 1886
  • Botrytis gladioli Kleb., 1930
  • Botrytis gossypina Bres., 1920
  • Botrytis hormini Farneti, 1902
  • Botrytis hyacinthi Westend. & J.F.H. Beyma, 1928
  • Botrytis isabellina Preuss, 1852
  • Botrytis latebricola Jaap, 1908
  • Botrytis liliorum Fujik., 1914
  • Botrytis limacidae Lloyd, 1936
  • Botrytis luteobrunnea Krzemien. & Badura, 1954
  • Botrytis lutescens Sacc. & Roum., 1882
  • Botrytis mali Heald, 1930
  • Botrytis monilioides Penz. & Sacc., 1902
  • Botrytis necans Massee, 1914
  • Botrytis paeoniae Oudem., 1897
  • Botrytis peronosporoides Sacc., 1913
  • Botrytis pistiae Bacc., 1908
  • Botrytis platensis Speg., 1910
  • Botrytis pruinosa Höhn., 1902
  • Botrytis pseudocinerea A.-S. Walker, A. Gautier, Confais, Martinho, Viaud, Le Pêcheur, J. Dupont & E. Fourn., 2011
  • Botrytis pyramidalis (Bonord.) Sacc., 1886
  • Botrytis rivoltae Sacc., 1913
  • Botrytis rosea Link, 1816
  • Botrytis rubescens Manka & Gierczak, 1963
  • Botrytis rudiculoides Krzemien. & Badura, 1954
  • Botrytis sekimotoi Hara, 1954
  • Botrytis septospora El-Helaly, Elarosi, Assawah & Kilani, 1962
  • Botrytis setuligera Pidopl., 1948
  • Botrytis sinoallii J. Zhang, G.Q. Li & W.Y. Zhuang, 2010
  • Botrytis sinoviticola J. Zhang, Y.J. Zhou & G.Q. Li, 2014
  • Botrytis sonchina Xue Y. Wang, L.X. Zhang & Z.Y. Zhang, 1995
  • Botrytis splendida (Schwein.) Sacc., 1886
  • Botrytis taxi D.P. Zhou, Ping & Ying Wang bis, 2006
  • Botrytis terrestris C.N. Jensen, 1912
  • Botrytis tracheiphila Sacc. & D. Sacc., 1906
  • Botrytis trifolii J.F.H. Beyma, 1927
  • Botrytis tulipae (Lib.) Lind, 1913
  • Botrytis viciae-hirsutae Xue Y. Wang, L.X. Zhang & Z.Y. Zhang, 1995
  • Botrytis yuae Munt.-Cvetk., 1954

Notes et références

  1. fr-gr
  2. 2013, Thèse d'Anne Sophie Walker sous la conduite d’Élisabeth Fournier voir page 32 (fr)
  3. Anciennes classifications des Deutéromycètes
  4. Anne-Sophie Walker, Diversité et adaptation aux fongicides des populations de Botrytis cinerea, agent de la pourriture grise, Thèse, Université Paris-Sud, (lire en ligne)
  5. Catalogue of Life, consulté le 27 juillet 2017

Liens externes

  • Portail de l’agriculture et l’agronomie
  • Portail de la mycologie
  • Portail de la vigne et du vin
  • Portail de la protection des cultures
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.