Barika

Barika est une commune algérienne de la wilaya de Batna, située au nord-est de l'Algérie dans la région des Hodna, à 85 km à l'ouest de centre du wilaya Batna et à 345 km au sud-est d'Alger.

Barika

APC de Barika
Noms
Nom arabe بريكة
Nom berbère ⴱⴰⵔⵉⴽⴰ
Administration
Pays Algérie
Région Hodna
Wilaya Batna
Daïra Barika
Chef-lieu Barika
Président de l'APC Saker Berri (FLN)
2012-2017
Code postal 05001
Code ONS 0542
Démographie
Gentilé Barikis
Population 162 711 hab. (2008[1])
Densité 535 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 23′ 50″ nord, 5° 21′ 57″ est
Altitude Min. 430 m
Max. 570 m
Superficie 304 km2
Localisation

Localisation de la commune dans la wilaya de Batna.
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Barika
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Barika

    Étymologie

    Le mot Barika vient d'une variante de la langue berbère de la région, le mot est une dérivé du mot Barek qui veut dire la couleur noire, dans certaines varientes en chaoui, le mot noir est Aberkane dans la plupart ces variantes chaoui, selon Ahmed Boussaha dans son livre sur l'étymologie des mots des villes d’Algérie[2]. .

    Géographie

    Situation

    Le territoire de la commune de Barika se situe au sud-ouest de la wilaya de Batna, à 40 km à vol d'oiseau à l'est du chott El Hodna.

    Relief, géologie, hydrographie

    Localités de la commune

    La commune de Barika est composée de 9 localités[3] :

    • Barika centre
    • Chebilet Boussaadia
    • El Ghaba
    • Ouled Abdellah
    • Ouled Ahmed (Aïn El Himeur)
    • Ouled El Bachir
    • Ouled El Hadj Mohamed Tahar
    • Ouled Guettal
    • Ouled Messaoud
    • Ouled abd erahman

    Histoire

    Jusqu'en 1874, c'est un poste militaire de 65 personnes, relevant du cercle militaire de Batna. Elle devient une section de la commune indigène de Batna le sur une superficie de 3 729 km2, puis une commune mixte le .

    Population

    Pyramide des âges

    Pyramide des âges de la commune de Barika en 2008 en pourcentage de la population totale[4]
    HommesClasse d’âgeFemmes
    0,31 
    80 et +
    0,27 
    1,02 
    70 à 79 ans
    0,97 
    1,36 
    60 à 69 ans
    1,45 
    3 
    50 à 59 ans
    2,92 
    4,99 
    40 à 49 ans
    5 
    6,78 
    30 à 39 ans
    6,76 
    10,37 
    20 à 29 ans
    10,11 
    11,88 
    10 à 19 ans
    11,57 
    10,88 
    0 à 9 ans
    10,35 
    0,01 
    nd
    0,01 

    Évolution démographique

    Population de la commune de Barika de 1954 à 2008[5],[6].
    18921902196619771984198719982008
    40482340 95744 93254 0006571390811162711

    Patrimoine

    À quatre kilomètres au sud-ouest de Barika se trouvent les ruines de l'ancienne ville romaine de Tubanae (Tobna).

    Personnalité

    • Azil Abdelkader Elbariki était originaire de Barika (la wilaya I), le colonel Amirouche le choisit pour rejoindre la wilaya III où il a fait ses preuves de guerrier hors pair. D'ailleurs il est le seul à être décoré par Amirouche en personne de la médaille de la plus haute distinction jamais remise avant lui. Si Abdelkader ne reconnaissait aucune autorité après la mort de Benboulaid, d'où sa renommé de "tête brûlée", il est devenu un héros de la wilaya III né 14/06/1927 tombé chahid le 07/12/1959[réf. souhaitée]
    • Le chanteur Abdelhamid Ababsa (1918-1998), interprète de la chanson Hyzia, est natif de Barika.
    • Abdou Benziane (1944-2011), journaliste et ancien directeur de l'ENTV est né à Barika.

    Références

    1. « Wilaya de Batna : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
    2. (ar) « Barika », Algérie News, no 237, , p. 16
    3. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret no 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Batna, p. 1479.
    4. Wilaya de Batna, Commune de Barika — Population résidente par age et par sexe. Consulté le 24 février 2012.
    5. (en) historical demographical data of the urban centers Consulté le 16 décembre 2011
    6. Philippe Thiriez, en flanant dans les Aures, chap. 3 (« Batna »)

    Voir aussi

    Articles connexes

    • Portail de l’Algérie
    • Portail des Aurès
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.